top of page

J’encourage les femmes vers les métiers scientifiques en industrie!

Tout d’abord je me présente : Je suis cette jeune fille qui n’as que 22 ans, désormais je m’appelle femme, et qui dit femme dit caractère, guerrière, pilier de la société et surtout cet être humain qui met la main dans tous les domaines, parmi eux la science.


Ingénieure en hydrocarbures c’est ce que je m’apprête à devenir dans quelques mois.

Si je suis membre de cette communauté, ALWIS, c’est pour deux raisons différentes : apporter mon témoignage en tant que femme dans l’industrie et encourager les jeunes filles de nos jours à rejoindre la science.


Pour ce qui est de mon témoignage, je peux vous dire que ma première expérience dans un chantier pétrolier était quand j’avais juste 19 ans, à cet âge-là j’ai commencé à explorer le sud algérien où soi-disant seuls les hommes parvenaient à le faire.



Un chantier ? Une combinaison ? Des hommes ? Un marteau ? Le regard des gens ? Tout ça ne me faisait pas du tout peur, au contraire ça m’avait tellement forgé et encouragé à veiller pour continuer ce parcours jalonné de courage, d’ambitions et à conquérir d’autres puits pétroliers ou chantier malgré mon jeune âge.


Pourtant, on nous amène à se poser quelques questions !


Pourquoi n’est-on pas majoritaire dans le domaine de la science ? Peut-être qu’on est moins doué en maths ? Ou peut-être que les hommes sont plus talentueux ?


Moi je dirai rien de tout cela ! C’est seulement car on se met à l’écart d’autant plus qu’on est peu représentées, et le monde industriel est très masculin alors c’est une raison de plus pour se manifester et montrer qu’on existe.


Ainsi, FEMMES ! Je vous encourage à rejoindre la science, à ne jamais sous-estimer vos capacités et votre savoir-faire et cela pour normaliser la mixité dans l’égalité professionnelle dans l’industrie.

Nous les femmes plus on nous met au défi plus on est déterminé. Alors mettons-nous au défi par nous-même et montrons que le fossé des sexes ne doit jamais nous décourager à envisager et à s’investir dans une carrière scientifique."


_Par Dania Sahnoun,

Ingénieure en hydrocarbures et membre ALWIS

4 views0 comments

Comments


bottom of page